site internet

Nouvelle mouture pour le tourisme de l’Isle

L’association Initiatives et Tourisme en Vallée de l’Isle (ITVI), qui réunit les offices de tourisme de Saint-Astier, Neuvic, Mussidan et Montpon-Ménestérol, faisait son assemblée générale mercredi 6 mai, avec un changement de statuts et de bureau à l’ordre du jour.

Le nouveau bureau de l'ITVI

Le nouveau bureau de l’ITVI

« Nous ne sommes pas Sarlat, mais nous avons quand même bien des choses à valoriser ». C’est avec un ton conquérant que Jean-Paul Billy a introduit la réunion d’ITVI, mercredi dernier dans la salle des fêtes de Saint-Louis-en-l’Isle. L’association créée en 2000 s’est donné pour objectif de promouvoir le territoire de la Vallée de l’Isle et de mutualiser les moyens entre les différents offices en aval de Périgueux. Elle réunit ainsi élus et prestataires touristiques et hébergeurs, tandis que le travail quotidien est assurée par les salariées des offices de tourisme. Celles-ci ont ainsi fait un bilan de leur activité au cours de l’année 2014 : salon de Lyon, journée pédagogique sur le territoire pour les professionnels ou encore gestion des outils numériques.

Le nouvel organigramme acte également la modification du fonctionnement des offices sur une partie du territoire, puisque les bureaux de Saint-Astier et Neuvic sont désormais sous la houlette de la CCIVS. Un mode de fonctionnement qui porte ses fruits, entre autre sur la publicité, puisque les deux guides financés par l’association ITVI (« Se loger », tiré à 5000 exemplaires, et le guide touristique, tiré à 15 000 exemplaires) ont été conçus par le service communication de l’intercommunalité. « Cela nous coûte ainsi bien moins cher que de passer par un professionnel comme auparavant », assure le nouveau président. Un élément qui peut expliquer le bénéfice de l’année de plus de 11 000 €, et qui interroge tant sur les adhésions demandées aux prestataires que sur les possibles projets à venir de l’association.

Après vote des différents bilans et des nouveaux statuts, le nouveau conseil d’administration de 19 membres, équitablement répartis entre élus et professionnels, s’est alors réuni pour élire le nouveau bureau. Le président de l’Office de tourisme montponnais, en charge depuis le début de la réunion, a confirmé les pronostics en prenant le relais du président sortant, Éric Fourgnaud. L’ancien propriétaire de la pisciculture de Neuvic reste simple adhérent en tant que propriétaire de gîte sur le territoire. Les deux responsables des offices de Mussidan (Christian Grimald) et de Neuvic/Saint-Astier (Dominique Mazière, VP de la CCIVS) deviennent vice-présidents. Le nouveau trésorier, Michaël Neumann, est le propriétaire du trois gîtes sur l’Isle de Neuvic, et son adjoint Jean-Paul De Meyer propriétaire de chambre d’hôtes à Ménesplet. Les élues de Montpon et Mussidan, Geneviève Auxerre et Régine Manet, prennent respectivement les postes de secrétaire et secrétaire adjointe.

Retrouvez les éléments de bilan 2014, les nouveaux statuts et le CA ici

Internet bouleverse la toile touristique

Les outils numériques ont aussi toujours plus la côte pour entrer en contact avec les potentiels touristes, et rendre des comptes auprès des adhérents à coup d’indicateurs. L’association a ainsi des partenariats avec des sites de location comme Amivac.com et gère une page facebook commune. Ils ne nous disent cependant pas combien de « j’aime » et de « pages vues » se transforment en activité réelle, la frivolité étant une caractéristique des réseaux sociaux. Il faudra encore un peu de recul pour voir si les efforts de référencement menés sur la toile permettront de se faire une place entre les vieilles renommées du Bergeracois et du Sarladais. Quant aux chiffres mêmes de l’activité touristique, ils étaient habituellement détaillés lors des rencontres propres à chaque office de tourisme. Or, avec la réorganisation administrative des offices au sein de la CCIVS pour Neuvic et Saint-Astier, il n’est pas dit qu’une réunion ouverte au public ait lieu pour obtenir ces éléments.

Les hôtes sont de plus en plus nombreux sur Airbnb

Les hôtes sont de plus en plus nombreux sur Airbnb

Outre l’appropriation progressive des outils numériques par les acteurs traditionnels du tourisme, il est intéressant de regarder les alternatives naissantes dans le domaine du logement. En effet, les nouveaux joueurs de la location connus pour leur dynamisme en ville – Airbnb, Couchsurfing – s’installent progressivement dans nos campagnes. On dénombre ainsi pas moins de 54 locations sur un territoire allant de Saint-Astier à Mussidan sur le site Airbnb, qui recense (a priori) des hébergements chez l’habitant, et 69 hébergeurs potentiels sur le site Couchsurfing. Ces nouveaux intermédiaires ne cessent de prendre de l’importance en promettant une autre façon de découvrir le territoire. Mais des questions restent en suspens. Quelle part de l’activité représentent-ils ? Les gîtes et chambres d’hôtes utilisent-ils également ces sites ? Quid des possibles effets de concurrence déloyale impliquées par ces hébergeurs, qui ne répondent pas aux mêmes règles que ces derniers ? Autant d’aspects sur lesquels les décideurs seront certainement de plus en plus amenés à discuter.

Bonus : Avez-vous déjà vu à quoi ressemblait notre coin de verdure ? Des images manquantes ? Ci-joint, la vidéo réalisée pour le site de la Vallée de l’Isle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *