Dossier :

P1100171

La gauche démarre ses rencontres publiques

Les deux équipes PS et Front de Gauche ont lancé à quelques jours d’intervalles leur première rencontre avec la population. Et le public était bien présent.

Christian Défarge prend la parole

Christian Défarge prend la parole

C’est le tandem Jean-Michel Magne et Carline Cappelle qui a ouvert la marche jeudi 26 février au soir à Chantérac, accompagnés de leurs remplaçants et des élus locaux. Parmi eux, l’actuel conseiller général et député Pascal Deguilhem et Christian Défarge, son prédécesseur au poste de représentant du canton de Neuvic. Ce dernier, qui fut également député de 1984 à 1986 de et maire de Chantérac de 1965 à 2001 avant de céder la place à son poulain Jean-Michel Magne, a ouvert la séance devant une soixantaine de personnes. « Comme disent les chasseurs, quand l’ouverture est bonne, la saison est réussie », prédit-il, avant de prendre un ton plus pessimiste : « la France est en dépression, il faudra quelques années, peut-être une décennie pour s’en remettre ». Après une piqûre de prévention contre le vote extrême, il a vanté des candidats socialistes « à point, près à recevoir l’onction ». Les candidats se sont alors présentés, et ont déroulé ce qui devrait être leur schéma directeur pour les 13 réunions publiques prévues sur le canton de la Vallée de l’Isle. Après un rappel romancé des missions du conseil général actuel par Carline Cappelle, Jean-Michel Magne a brossé un bilan avantageux des deux décennies socialistes à la tête du département, avant de reprendre les différents points du projet départemental tel que présenté par Germinal Peiro. Après quelques questions et interventions du public, Pascal Deguilhem a clôturé la rencontre par une des formules dont il a le secret : « Ces candidats, ce ne sont pas des petits nouveaux, mais des candidats du renouvellement ».

Les candidats Front de Gauche avant le repas

Les candidats Front de Gauche avant le repas

Trois jours après cette messe en terrain conquis, c’était au tour du Front de gauche de faire ce qu’il sait faire de mieux pour réunir leurs sympathisants : les grillades pour un repas citoyen. Dimanche 1er mars, ce sont une centaine de personnes qui se sont retrouvées à la salle des fêtes de Saint-Louis-en-l’Isle pour célébrer la camaraderie locale et faire appel à la mobilisation citoyenne. Les candidats titulaires Bernadette Faure et Frédéric Chassin ont par ailleurs reçu la visite de candidats du Front de gauche dans les cantons Montpon-Ménestérol, Saint-Astier ou encore Périgueux. « Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu », introduisait avant le repas le directeur de campagne Laurent Canut, reprenant les mots de Bertolt Brecht. Et pour entrer dans la bataille, les deux candidats ont présenté des CV d’acteurs impliqués sur le terrain, « sans être des professionnels de la politique, des cumulards, mais vos candidats », insistait Frédéric Chassin. Ceux qui se présentent comme les pourfendeurs de l’austérité et de la finance organiseront deux rencontres publiques, à Neuvic le 13 mars à 18 h 30 à l’ANACE, et à Mussidan le 20 mars, 18 h 30 au centre Victor Hugo. Ils appellent par ailleurs à une souscription pour aider financièrement l’équipe, qui a fixé son budget à 6 000 €.

De leur côté, la droite de l’échiquier politique se met progressivement en marche. Les candidats UMP ont déjà été aperçus en train de distribuer des tracts sur les marchés. Ils démarreront leurs réunions publiques le 9 mars à 18 h à Saint-Michel-de-Double, dans un marathon de 19 rencontres. Le tandem Jean-Luc Gross – Sylvie Yon propose quant à lui deux rencontres publiques à Vallereuil le mercredi 11 mars à 19 h et à Saint-Laurent-des-Hommes le jeudi 19 mars à 19 h. Quant aux candidats FN, dont on sait seulement qu’ils sont des anciens colistiers de Robert Dubois pour les municipales de Bergerac, et donc résidents hors-canton, aucune date de rencontre n’a été officiellement communiquée.

Voir l’agenda des élections départementales

2 thoughts on “La gauche démarre ses rencontres publiques

  • 4 mars 2015 à 18:55
    Permalink

    La réunion publique du Front de Gauche à Mussidan le 30 mars, ce sera un peu trop tard!!

    Répondre
    • 4 mars 2015 à 20:04
      Permalink

      En effet, bien vu! L’erreur est corrigée, merci pour votre commentaire utile.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *