Dossier :

De gauche à droite : Marie Remaud, Jean-François Melkebeke, Carline Cappelle, Jean-Michel Magne

La liste PS part en campagne

Après avoir été désigné début décembre dernier, le ticket PS composé de Jean-Michel Magne et Carline Cappelle et des suppléants Marie Remaud et Jean-François Melkebeke se met en marche auprès des citoyens et des élus du canton Vallée de l’Isle. C’est dans un café de Mussidan que l’équipe a tenu à se présenter à la presse pour entamer sa tournée, une semaine après que le parti de la majorité départementale ait dévoilé son programme.

Carline Cappelle, 63 ans, est la première à prendre la parole. Cette ancienne cadre territoriale a fait toute sa carrière dans l’action sociale, passant par les services de la DASS ou encore comme directrice de la maison du département à Mussidan, qui regroupe les services déconcentrés du conseil général. A la retraite depuis un an, elle est désormais libre de toute incompatibilité professionnelle pour prétendre à une mandature locale. Après une première expérience électorale aux élections municipales de Sourzac en 2014, où elle est désormais conseillère dans l’opposition, elle espère donc pouvoir s’engager « à 100% » dans une assemblée paritaire, mesure qu’elle considère bonne. À ses côtés, Jean-Michel Magne, 52 ans, fait figure d’élu expérimenté – il est au conseil municipal de Chantérac depuis ses 27 ans et maire depuis 2001 – et hyperactif de la politique. En plus de son entreprise de maçonnerie – couverture, qui emploie 5 salariés, il est vice-président de la CCIVS en charge des services techniques et fait partie de nombreuses organisations politiques : ATD, CDG, Union des maires, SMD3… C’est désormais à l’échelon départemental qu’il souhaite s’engager, portant toujours le même souci de proximité des administrés.

De gauche à droite : Marie Remaud, Jean-François Melkebeke, Carline Cappelle, Jean-Michel Magne

De gauche à droite : Marie Remaud, Jean-François Melkebeke, Carline Cappelle, Jean-Michel Magne

Ils peuvent également compter sur le soutien de leurs remplaçants, Marie Remaud et Jean-François Melkebeke. La première est âgée de 49 ans et est enseignante d’histoire-géographie au collège de Neuvic depuis près de 20 ans. Fidèle parmi les fidèles au PS, elle est élue d’opposition à Neuvic depuis l’an dernier et est déjà suppléante du conseiller général Pascal Deguilhem. Le second, 62 ans, a été préparateur en pharmacie avant de faire de l’import-export de thé. Il a été élu conseiller municipal de Mussidan en 1995 avant de devenir maire des Lèches en 2001. Il est désormais vice-président de la CCMP en charge de l’urbanisme, du SPANC et des logement sociaux.

Pour sa campagne, cette équipe souhaite s’appuyer sur le bilan du conseil général sortant, qu’il juge très positif et qu’il « n’est pas question de démonter, mais possible d’améliorer ». Parmi les mesures qu’ils défendent figurent l’aide aux étudiants ou encore une grande consultation citoyenne à l’automne 2015 sur le futur du département pour les 30 prochaines années. Preuve qu’ils comptent plus que jamais sur l’échelon départemental pour agir sur le quotidien des habitants. Quant au canton qu’ils veulent représenter, ils y voient un territoire plein de potentialités par la multitude de ses axes de transport, et dont la priorité doit être l’emploi. Et là, pas question d’une quelconque guerre de clochers entre les anciens cantons, comme la précampagne a pu le faire craindre. « Ce qui profitera à Mussidan profitera à Neuvic et vice-versa », assure Jean-François Melkebeke. De là à concevoir une communauté de communes unifiée à plus long terme, il n’y a qu’un pas.

L’équipe commencera ses rencontres publiques par le salembrais, dont Jean-Michel Magne a été président d’intercommunalité avant sa fusion avec la CCIVS, avec une réunion le jeudi 26 février à la salle des fêtes de Chantérac à 20 h. La suite de l’agenda est disponible à l’adresse internet www.valleedelisle2015.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *