Dossier : ,

P1090877

Voeux et adoubement

Est-ce la force de la date mnémonique de l’événement – le samedi 17 janvier à 17 h – qui explique la présence en nombre de citoyens comme d’élus ? Le fait est que la cérémonie des vœux de la municipalité de Chantérac a drainé du monde, tant habitants du village qu’élus des communes voisines. De quoi transformer l’occasion de ce bilan annuel en un adoubement public bienvenu.

Après l’attente du traditionnel quart d’heure périgourdin, le maire de la commune Jean-Michel Magne a entamé un tour d’horizon de l’année écoulée, en commençant par l’état-civil. 2014 fut surtout une année mortifère avec 13 décès sur la commune, pour 3 mariages et 6 naissances. Toujours est-il que la population a augmenté de 19 personnes pour s’établir à 578 habitants. Si l’année 2014 a été maigre en travaux (agrandissement du columbarium, diagnostic sécurité de la boulangerie), l’année 2015 devrait livrer son lot de chantiers, avec la mise au normes de la boulangerie à hauteur de 60 000€ HT et la première tranche de rénovation de l’église, estimée avec les études à 289 643€ dont 80% d’aides.

Le maire a ensuite refait l’historique de la création de la nouvelle communauté de communes et énumérer la liste de projets dans laquelle celle-ci s’est investie en 2014 : mise en place des TAP, arrivée de Beauty Success dans la ZAC de Saint-Astier, la vélo-route voie verte… Et de donner le plan pour l’année à venir, avec entre autre la déchetterie de Saint-Astier et les travaux sur le restaurant scolaire de Chantérac. Une note appuyée par l’intervention suivante du président de la communauté de communes Jacques Ranoux, qui a assuré que le conseil communautaire n’avait « pas l’intention d’aller vers le Grand Périgueux » et se tournerait davantage vers l’aval de la vallée de l’Isle, à savoir Mussidan et Montpon-Ménestérol, dont il juge le territoire plus proche sur le plan identitaire. Un discours à retenir donc, en cas de pression à de nouvelles fusions communautaires.

Le conseiller général Pascal Deguilhem adoube Jean-Michel Magne

Le conseiller général Pascal Deguilhem adoube Jean-Michel Magne

Enfin, c’est avec l’intervention du député et conseiller général Pascal Deguilhem qui aura certainement marqué l’événement. Tout d’abord à travers l’élégance de ces vœux « de vivre-ensemble », invitant à cultiver ce qui nous rassemble plutôt que ce qui nous divise. Mais surtout avec l’annonce officielle qu’il ne se représenterait pas à l’élection départementale prochaine, adoubant par la même occasion le maire chantéracois, candidat choisi du parti socialiste dont M. Deguilhem fait partie. Cette première sortie publique tout en maîtrise annonce le début d’une nouvelle campagne électorale disputée sur le nouveau canton de la Vallée de l’Isle, qui réunit les anciens cantons de Neuvic et Mussidan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *