IMG_2091

Le centre multimédia a soufflé ses dix bougies

Le maire François Roussel dit quelques mots pour l'anniversaire

Le maire François Roussel dit quelques mots pour l’anniversaire

De Lascaux aux technologies de l’information et de la communication (TIC), il n’y a qu’un pas selon le maire de Neuvic, François Roussel. C’est en énumérant la série de révolutions ayant permis la transmission humaine, de la peinture rupestre au numérique en passant par l’imprimerie, que ce dernier a rappelé le choix réalisé il y a 10 ans de bâtir un centre multimédia, lors d’un cocktail d’anniversaire vendredi 5 décembre. Un pari quelque peu osé alors, puisque les comparaisons possibles avec des infrastructures similaires, proposant des services autour de ces technologies qualifiées à l’époque de « nouvelles » , étaient limitées, qui plus est en milieu rural.

C’est donc dans un état d’esprit d’expérimentation que les deux grands pôles d’activités – l’accès public au numérique et l’événementiel – se sont construits durablement au fil des années, autour des techniciens Olivier Deffarges, Emeric Colinet et de la responsable Fabienne Cassé. Le service informatique, prisé dans ses premières années pour son accès internet et son matériel de qualité, est désormais un lieu de formation privilégié aux usages du numérique, voire de perfectionnement, où chacun peut venir avec son propre matériel. Les seniors constituent le principal contingent d’utilisateurs, preuve que le gap générationnel n’est qu’affaire de bonne volonté. « Il est plus difficile de toucher les jeunes pour l’heure », constate Olivier, tout en étant ouvert à de nouvelles initiatives. Les enfants de l’école et les jeunes du château de Neuvic viennent par ailleurs se former ici, tout comme les usagers du service social emploi de la commune. Résultat : le succès du centre multimédia ne se dément pas, avec en moyenne 80 nouveaux inscrits par an, et un bassin d’utilisateurs proches du millier. La crainte de voir la dynamique s’essouffler n’a pas eu lieu d’être, tant le lieu va chercher ses usagers toujours plus loin, dans les bassins de vie du canton, mais aussi à Mussidan ou encore Marsac.

Côté spectacle, l’offre de spectacles s’est également enrichie au fil des années. Parti avec la projection de spectacle sur grand écran, le centre a multiplié les usages pour s’ouvrir sur le spectacle vivant amateur et professionnel. Une véritable source de satisfaction pour Emeric : « avec ce renouvellement, je peux découvrir les techniques les plus récentes et le matériel nouvelle génération, c’est gratifiant ». Sur ce plan, Neuvic travaille en partenariat avec la Fabrique de Saint-Astier, habituée aux services culturels, et multiplie les partenariats tels que dans le cadre du festival de La Vallée. La salle sert également de lieu de résidence pour artistes, qui peuvent répéter en contrepartie d’une représentation pour les locaux. Si le choix a été fait de privilégier les artistes professionnels face à la recrudescence de spectacles amateurs dans les environs, la scène reste occasionnellement ouverte à ces derniers qui peuvent profiter d’ une scène de grande envergure. A côté de cela, il ne faut pas oublier les services d’accueil de réunion et conférences pour lesquels le centre multimédia tâche de faire valoir la richesse de ses infrastructures.

IMG_2103

Olivier sur scène pendant le spectacle « Un »

Reste l’expérience humaine inextricable de ce service qui redonne des couleurs au rôle de socialisation des espaces publics. Alors que la fréquentation des lieux de rencontre traditionnels comme le bureau de poste diminue, celle du centre multimédia s’accroît et permet des retrouvailles. « Il y a peu, deux amis se sont retrouvés au cours d’une formation alors qu’ils ne s’étaient pas vu depuis des années », raconte Olivier. Lui-même et Emeric sont désormais des citoyens à part entière du canton, alors que les deux hommes ont grandi ensemble à Coulounieix-Chamiers. Ces derniers ont été d’ailleurs bien applaudis à l’occasion du spectacle proposée en soirée, « Un » d’Ezec Le Floc’h, où l’animateur TIC a été partie prenante d’une pièce surprenante et rafraîchissante autour d’un bilboquet.

Vous pouvez retrouver l’actualité du centre multimédia via le site de la mairie de Neuvic ou sur la page Facebook.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *