P1090533

Une rue au nom des anciens propriétaires du château de Mauriac

Connu pour son château du XVe siècle bâti aux abords de l’Isle, ou plus récemment pour son salon de tatouage rural, le hameau de Mauriac à Douzillac est désormais un peu plus qu’un lieu-dit puisqu’une rue a été nommée d’après Rémy et Maurice Dumoncel, anciens propriétaires de l’édifice symbolique du village. Cette initiative, portée initialement par l’ancien maire Alain Auxerre, faisait suite au décès de Maurice Dumoncel le 24 décembre 2013 à Paris. Il avait du renoncer à vendre le château en 2010, ne pouvant assurer la charge financière de son entretien, alors qu’il était dans la famille depuis 126 ans.

Les petits-enfants sont venus en nombre pour l'occasion

Les petits-enfants sont venus en nombre pour l’occasion

Ainsi, c’est avec un plaisir certain que la famille Dumoncel, présente en nombre à l’inauguration de la rue samedi 25 octobre et représentée par la fille de Maurice Dumoncel. Douzillac est ainsi la quatrième commune à rendre hommage

Rémy Dumoncel

Rémy Dumoncel

à Rémy Dumoncel, après Romarantin sa ville de naissance, Paris son lieu de travail, et Avon dont il fut maire à partir de 1935. C’est d’ailleurs là que l’homme s’est principalement illustré pour son courage au cours de la seconde guerre mondiale, publiant et protégeant de nombreux auteurs juifs et aidant de nombreuses familles de réfugiés alsaciens, lorrains et bien d’autres à rejoindre la zone libre, en les hébergeant le temps d’une nuit dans les caves du château de Mauriac. Il décède le 15 mars 1945 au camp de Neuengamme, après avoir été déporté avec ses adjoints le 4 juin 1944. Le 17 janvier 1985, le titre de « Juste parmi les Nations » lui avait été octroyé par le comité Yad Vashem à titre posthume.

Maurice Dumoncel

Maurice Dumoncel

Son fils Maurice a quant à lui suivi le parcours professionnel de son père, prenant sa suite à la tête des éditions Tallandier et passant par d’autres maisons d’éditions tels que Fayard, Plon, Grasset. De nombreux écrivains sont ainsi passés se ressourcer au château. Il a également largement contribué à la restauration du château d’Hautefort après que celui-ci fut incendié en 1968. Lors de la cérémonie, sa fille a tenu à évoquer quelques notes prises par son père évoquant son amour pour la propriété familiale, dont la vente fut un déchirement pour lui.

Le maire Dominique Mazière a pour sa part remercier son prédécesseur pour l’initiation du projet et les quelques personnes proches ayant connu Maurice Dumoncel et qui ont participé à la réussite de cet événement, suivi par une soixantaine de personnes. La nouvelle rue, qui s’étend du premier croisement avec la RD3 jusqu’au barrage de l’Isle, devrait se voir rallonger dans le hameau à terme, selon le souhait du maire. Les personnes les plus patientes ont pu visiter l’édifice à la suite du vin d’honneur, alors qu’habituellement seul le parc est ouvert au public.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *