P1090460

La prison, lieu de recyclage

A défaut de pouvoir assurer que 100% des détenus passés par le centre pénitencier de Neuvic restent dans le droit chemin à leur sortie, l’administration peut au moins se targuer de faire la chasse aux ordures. Dernier exemple à l’appui, la mise en place d’un composteur collectif de 20mcube prêt à accueillir une tonne de déchets alimentaires de l’établissement chaque mois, inauguré mercredi 1er octobre. Le compost récupéré aura vocation à être réutilisé pour les plantations des espaces verts environnants.

Cette démarche menée conjointement par l’administration pénitentiaire et la SODEXO s’inscrit dans une logique de plus longue durée, avec un travail de sensibilisation des 400 détenus engagé par une ambassadrice du tri, ou encore le déploiement de panneaux solaires pour l’eau chaude de l’établissement.

Il faut dire que la démarche écologique va de soi sur le territoire neuvicois, l’édile de la commune François Roussel étant également co-président du SMD3, syndicat des ordures ménagères du département. En juin déjà, il permettait à Neuvic d’être une ville-test en offrant deux poules aux foyers volontaires, dans le but de réduire les déchets ménagers. Il projette par ailleurs une opération similaire de compostage dans le secteur de Saint-Astier dans les prochains mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *