L'équipe de l'Astaudelle s'affaire autour du mouton

L’Astaudelle reçoit comme il se doit

Il est de ces fêtes rurales qui nous rappellent au bon temps des repas dansants et de bonne chère, sans avoir besoin de s’encombrer de manèges et de paillettes pour passer une sympathique soirée. C’est peut-être parce qu’ils savent maîtriser cette équation que l’Astaudelle de Saint-Jean d’Ataux a réussi à réunir 157 convives pour son méchoui annuel, samedi 9 août, quand le village ne compte que que 124 âmes.

L’association, qui tient son nom d’un ancien stand de tir présent sur la commune et qui est présidée par le maire du village Jean-Michel Sébastien, accueillait la population sur la place du village récemment refaite et inaugurée en …. Elle proposait un méchoui cuisiné à l’arrière de la mairie, avec un barbecue creusé pour l’occasion dans le sol. La maîtrise des cuisiniers, toutes générations confondues, nous aurait presque fait penser qu’il s’agissait d’une tradition locale et non d’un met d’Afrique du Nord. Mais que faire, puisque la soirée était internationale entre les habitués belges à table et une serveuse brésilienne pleine d’enthousiasme.

Une buvette accueillait parallèlement les quelques personnes de passage et les serveurs en pause, tandis que l’orchestre Jean Roberty assurait la sono et faisait danser les convives sur un répertoire varié. C’est dans une ambiance bon enfant que la bourriche a offert son lot de joie et de bonne nourriture. Mais dans ces soirées où tout le monde se côtoie, celui qui gagne le jambon sera sans aucun doute le prochain qui recevra…

L'équipe de l'Astaudelle s'affaire autour du mouton

L’équipe de l’Astaudelle s’affaire autour du mouton

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *