P1080556

Le bourg fait peau neuve

«Dès l’an prochain, le le Tour de France pourra passer par le village!», explique sur le ton de la boutade Pascal Deguilhem, député de la première circonscription de la Dordogne, conseil général et conseiller municipal de la commune. Une manière d’annoncer le début des travaux pour l’aménagement du bourg de Saint-Aquilin, qui se finiront a priori entre avril et juin 2015.

Ce projet conséquent recoupe une multitude d’objectifs : la sécurisation aux abords de l’école et l’accessibilité des différents locaux pour les personnes handicapés, aménagement paysager ou encore circulation piétonne. «Un tel projet change les traits d’un village, modifie les habitudes», explique le représentant du bureau d’études Espaces, «le bourg étant dans la longueur, il y a un souhait de donner plus d’espace aux piétons en créant des poches de stationnement». Il travaille sur ce chantier avec l’entreprise de BTP Jean Christian et avec le conseil général pour l’aménagement des routes.

Un panneau d'affichage explique tous les changements

Un panneau d’affichage explique tous les changements

Si nombre de projets d’urbanisme restent souvent dans les cartons dans les petites communes – la première étude à Saint-Aquilin datait d’il y a douze ans -, la commune a pu compter sur un large soutien du département pour financer les travaux à hauteur de 732 000€ TTC. Le conseil général couvre en effet 505 000€ à travers les aides de la DETR, des opérations locales de sécurité, d’aménagement du bourg et de la réserve parlementaire.

Projets de revitalisation

Derrière l’ensemble de ces travaux, c’est un espoir de revitalisation pour le bourg, espace relativement peu peuplé de la commune, qu’exprime les élus. La municipalité, propriétaire d’un multiple rural inutilisé depuis plus d’un an, se donne jusqu’au 14 août pour recevoir des candidatures de restaurateur, avec pour objectif de rouvrir en septembre. Les projets ne manquent également pas pour aménager l’espace vert entre l’église et l’école, où se trouve un four à pain sous la halle, ou encore du terrain de tennis jusqu’à la sortie du bourg, dont la commune finit d’acquérir les parcelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *