P1080571

27 Juillet 1944 : 70 ans après le massacre d’Espinasse

Tous les ans au village d’Espinasse, sur un coteau de la commune de Saint-Germain-du-Salembre, la population se réunit pour commémorer le massacre qui s’est déroulé le 27 juillet 1944. Pour le soixante-dixième anniversaire de ce tragique événement, anciens du groupe Paul-Henri et jeunes de la commune ont rendu un hommage émouvant aux 33 victimes de l’armée allemande.

Ce jour là, les résistants du groupe Paul-Henri sont cantonnés à la Servantie, dans la forêt salembraise, quand ils apprennent l’attaque d’un camp allié à la Martinière à Chantérac. Ils partent dès lors en soutien de leurs camarades et sont rejoints par le groupe François, venus du camp de Virolles à Saint-Etienne-de-Puycorbier. Mais vendus par un collaborateur, ils sont pris de revers par l’armée allemande au village d’Espinasse, où 29 maquisards sont tués et 4 habitants fusillés pour l’exemple.

P1080567Ainsi, nombre de descendants des victimes, d’habitants et d’élus sont venus honorer leur mémoire, tandis que le maire de la commune Jean-Yves Rohart rappelait l’importance de «veiller aux fondements de la démocratie et de la liberté» qu’ont bravement défendu ces hommes. Une petite exposition photos nous permettaient de mettre des visages sur ces destins engagés à la croisée de la guerre.

Le prélude chantéracois

Cet événement s’inscrit dans une chronologie d’événements locaux qui ont marqué le début de l’offensive des forces alliées, parmi lesquelles l’exécution de 52 personnes à Mussidan le 11 juin 1944 ou l’attaque d’un convoi allemand à la gare de Neuvic le 26 juillet 1944.

Le prélude du massacre d’Espinasse s’écrivait quant à lui dans l’attaque de la Martinière plus tôt dans la journée du 27 juillet. Quelques jours plus tôt, le groupe Roland qui y séjournait avait interrogé et malheureusement relâché un suspect collaborateur de l’armée allemande, qui a donné leur signalement par la suite.

Cet épisode moins connu est actuellement documenté par Adeline Magne, jeune présidente du comité des fêtes de Chantérac, qui récolte toutes sortes de récits des aînés du village pour écrire un livre. Elle présentait par ailleurs Angel Daraine, 81 ans et témoin privilégié de cet événement, à la classe de primaire de Chantérac le 16 juin dernier. Soixante-dix ans plus tôt, aussi âgé que les enfants, il servait d’intermédiaire entre les résistants et le curé de la paroisse en cachant les messages dans son guidon. C’est avec un certain enthousiasme qu’il a donc partagé ces souvenirs d’enfance. Désireuse de mieux connaître l’histoire de son territoire et de la partager, cette nouvelle génération prend des initiatives intéressantes et joue pleinement son rôle afin que la mémoire gagne du terrain sur l’oubli.

2 thoughts on “27 Juillet 1944 : 70 ans après le massacre d’Espinasse

  • 26 juillet 2015 à 09:50
    Permalink

    mon père est mort ce jour la et je pense que vous faites une commemoration ce jour j ai des pensées pour tout ses mort de ce jour la et suis de tout coeur avec vous tous

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *