caviar-elevage-d-esturgeons-Neuvic-2

Le compagnie Huso lève plus de 260 000€ grâce au crowdfunding

Pari réussi pour l’entreprise neuvicoise, qui souhaite devenir une marque mondiale. La compagnie, productrice de caviar dans la vallée de l’Isle, faisait un appel d’investissement public à l’aide de la compagnie de sociofinancement (crowdfunding en anglais) WiSEED sur quinze jours. Elle a levé ainsi 270 000€ grâce à la plateforme, et 700 000€ en tout avec les autres associés. C’est là la première marche d’une revalorisation de capital de quatre millions d’euros, dans le but de développer la vente et le marketing et concurrencer les gros joueurs du marché mondial. Un challenge basé sur quatre ans, alors que l’entreprise a commencé son exploitation en 2011 et à produire en 2013. Elle emploie à l’heure actuelle douze employés.

Laurent Deverlanges

Laurent Deverlanges

Le PDG de l’entreprise, Laurent Deverlanges, souhaite ainsi développer une marque «de la gourmandise, évoquant le savoir-vivre à la française, hédoniste et plus jeune». En discussion avec des fonds français et étrangers, l’entrepreneur mise avant tout sur la diversification des contributeurs, désireux de profiter d’expériences et de réseaux différents pour développer le Club 100, qui réunit les actionnaires et offrent certains avantages.

Essor du crowdfunding

Cette opération offre une nouvelle occasion de voir l’essor du crowdfunding dans les nouvelles formes de financement participatif. Et si ce sont les plateformes KissKissBankBank ou encore Kickstarter qui ont popularisé cette pratique, Laurent Deverlanges rappelle que c’est WiSEED, créée par Thierry Merquiol en 2009, qui a été pionnière dans le domaine. Aujourd’hui utilisé pour financer des projets particuliers, des albums de musique ou ici des entreprises innovantes, le crowdfunding permet grâce au dispositif de la loi TEPA de profiter pour le donateur de certains avantages fiscaux. Ainsi, les contribuables redevables de l’ISF prévu par le Code général des impôts (CGI) peuvent ainsi bénéficier d’une réduction d’impôt pouvant aller jusqu’à 50 % de leur investissement dans la limite de 45 000 euros.

Ainsi, si tout le monde peut dans les faits participer au financement de l’entreprise, le billet d’entrée au capital était fixé au minimum à 5000€, et renvoie à l’image de luxe que représente le caviar. De quoi relativiser l’idée de « foule » (crowd) du terme crowdfunding, qui paraît plutôt être un mécanisme à la mode dont chacun essaie de tirer profit. Mais le PDG ne désespère pas à ouverture croissante à la population, avec la nouvelle loi qui entrera en vigueur au 1er juillet sur le crowdfunding. Celle-ci supprimera la limite de 149 contributeurs pouvant bénéficier d’une réduction de l’impôt sur le revenu, pour placer la limite sur le montant récolté. Ainsi, le PDG pourrait proposer une deuxième vague d’investissements à hauteur d’un million d’euros à l’automne, pour profiter de la dynamique des fêtes.

Avec cette ouverture du capital, la holding WiSEED, nommé Wicap Huso, devient le sixième associé officiel de la compagnie. Deverlanges, qui détient pour l’heure 60% de l’entreprise, passera alors à terme à un tiers de l’actionnariat.

Ainsi, si tous ne peuvent participer au financement de cette entreprise local, rien ne vous empêche de participer à la journée «pique-nique / pêche à l’esturgeon» organisée le 21 juin sur le domaine de 10h à 18h. L’entrée est fixée à 10 € par canne, le premier esturgeon pêché étant gratuit. Il y aura des boîtes de caviar à gagner pour les personnes qui prendront les esturgeons d’or.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *