P1080438

La conquête du Far West gagne du terrain

Cow-boys et indiens, Saloon et Bank, vent et drapeaux états-uniens… Ne manquait certainement que quelques virevoltants et un temps un brin plus clément pour que la fête soit parfaite. La fête du cheval western de Saint-Léon attire toujours un peu plus de monde et rentre un peu plus dans les mœurs locales. Avec 600 entrées le samedi et près d’un millier le dimanche, Pascal Avilès, le président de l’association des cavaliers randonneurs du Périgord créée en 2011 et à l’origine de cette festivité, affichait une certaine satisfaction : «On a passé un super week-end ! On a eu un peu peur avec la météo, mais finalement on a réussi nos deux journées».

En effet, alors qu’on annulait les festivités à la foire du vin bordelaise ou au Garorock marmandais suite aux alertes de Météo France de risques d’orages et de grêles, le site de Saint-Léon a été largement épargné. Signe du succès de l’événement, la carrière de l’association a été constamment occupée par des chevaux et leurs cavaliers. La grande diversité de stands présents autour de la carrière proposant de nombreux produits pour l’équitation, et les courses sauce western ont participé à la réussite du week-end.

La fête a eu son temps fort avec la reconstitution de la célèbre Bataille du Fort Alamo de 1836, où de véritables canons ont tiré avec de la poudre noir, puis avec le tableau Bandidas les après-midi. Cependant, lee samedi soir, face aux nuages menaçants et aux averses passagères, une partie des cavaliers ont préféré jouer la sécurité en quittant prématurément les lieux. Mais cela n’a pas empêché les présents de faire la fête jusqu’à quatre heures du matin avec les concerts proposés.

La journée du dimanche reprenait donc tranquillement, avec quelques volontaires au travail du bétail et une excursion en ville d’une quarantaine de chevaux, de carrioles et de personnages déguisés sur les coups de onze heure. L’amélioration de la météo dans l’après-midi, après une dernière averse à 14h, a permis de retrouver la foule pour la deuxième représentation des numéros de la Bataille du Fort Alamo et de Bandidas, et finir les festivités en beauté.

Le pari est donc rempli pour cette troisième édition de la fête, qui permet une nouvelle fois de démontrer le dynamisme du tissu associatif local et la bonne entente qui prévaut entre elles, puisque l’association des cavaliers randonneurs était accompagné du club de billard et du comité des fêtes pour réaliser à bien l’événement, tandis que le service technique de la municipalité a également été d’une grande aide.

P1080459

Les locaux admirent le défilé western dans le bourg dimanche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *