Dossier :

P1070917

Le moulin de la Veyssière régénéré

Le passage de relai dans la famille Elias a été officialisé en octobre 2013. Le bâtiment, dans la famille depuis 1857, sera mis à l’honneur lors des journées des moulins les 17 et 18 mai prochain.

 Le moulin de la Veyssière est près de l'embouchure du Vern

Le moulin de la Veyssière est près de l’embouchure du Vern

Situé sur le Vern à quelques centaines de mètres de sa jonction avec l’Isle, le moulin de la Veyssière est parmi les plus beaux moulins entretenus et toujours en activité du département. Il comprend une paire de meules à farine en état de marche et une installation pour la fabrication de l’huile de noix et de noisettes. Ainsi, si la saison des noix court de novembre à avril, l’acquisition d’une chambre froide permet désormais de faire des démonstrations tout au long de l’année. Un plus pour l’activité touristique, qui démarre au mois de mai. Ainsi toutes les étapes de transformation, de la création de la pâte, à la cuisson et au pressoir sont reproduit avec tous les outils d’époque et le savoir-faire familial accumulé dans le temps. Particuliers et écoliers en visite pédagogique peuvent ainsi repartir avec leur propre production.

Christine Elias dans la salle du pain aménagée en boutique

Christine Elias dans la salle du pain aménagée en boutique

Toujours dans l’optique de renforcer l’activité liée au tourisme et à la découverte du patrimoine ancien, la famille Elias réfléchit aux aménagements à faire. Ainsi, depuis qu’elle a les clés en main, Christine Elias a procédé à la réouverture de l’ancien fourneau boulanger jusqu’alors fermé au public, afin de mettre en valeur ce pan d’histoire familial. Car à l’entrée du vingtième siècle, la famille de meuniers décida de prolonger le travail de la farine en créant un four à pain attenant au moulin. La famille Élias vendit alors sa production sur place jusqu’en 1968, date à laquelle le grand-père de Christine créa une boulangerie dans le bourg de Neuvic, que la famille céda plus tard. Le four, éteint depuis, reste pour autant un élément majeur de la bâtisse, tant par ses dimensions que par la découverte du procédé de cuisson. Aujourd’hui la pièce accueille la boutique du moulin, où l’on retrouve autant les produits de la Veyssière – confiture figue-noix, cerneaux de noix au chocolat, confit de vin de noix et bien sûr huiles de noix et noisettes – mais également des productions de moulins voisins (Limeuil, Buisson-de-Cadouin, Marsac) tels que de la bière aux noix, de la moutarde ou de la pâte à tartiner.

Le moulin est ouvert au public tous les jours de la semaine sauf le dimanche. Et si un marathon des moulins du Périgord blanc vous tente, retrouvez les renseignements sur les journées des moulins sur le site www.fdmf.fr.

P1070917

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *