La première carte du périmètre concerné

La Double dans le sillage du réseau Natura 2000

Les élus des communes de la Double se réunissaient jeudi 24 avril à Echourgnac pour découvrir les avancées du projet de site Natura 2000 sur l’espace forestier. Le périmètre retenu pour le projet, concentré sur les zones hydrographiques, représente 4520 hectares réparties sur 28 communes.

Le réseau Natura 2000, initiative européenne lancée en 1992, a pour double objectif de préserver la diversité biologique et de valoriser les territoires. Ainsi, après un premier diagnostic des vallées de la Double réalisé par l’association Double Nature, le projet devrait rentrer dans sa phase d’animation à partir du début de l’été, dès qu’une structure porteuse sera nommée. Dès lors, celle-ci aura pour mission de rencontrer les propriétaires détenant des terres dans le périmètre concerné et de leur proposer des contrats, sur une base de volontariat, pour changer ou maintenir les pratiques qui permettent de préserver les habitats des espèces présentes et protégées, en échange d’un certain montant. Le projet donne ensuite lieu à une évaluation des incidences pour suivre l’évolution du milieu concerné.

Le cas de la Double est jugé prioritaire par le département, car sa biodiversité est reconnue pour sa richesse : on y trouve la loutre, le vison et la cistude d’Europe, ainsi qu’une flore considérable (landes, prairies et forêts alluviales) à sauvegarder.

Un amalgame fréquent

Hugo Maillos, responsable des sites Natura 2000 à la direction départementale des territoires, tient à éviter un amalgame fréquent : «Natura 2000 n’est pas une zone de protection forte, juste une zone où a été mis en avant une qualité des milieux et avec un diagnostic socio-économique en plus». De ce fait, il faut bien distinguer la création d’un espace Natura 2000, volontaire et non contraignant, et le travail des polices en matière environnementale, qui font respecter des lois déjà existantes. «Ce n’est jamais au nom de Natura 2000 qu’une personne sera punie, mais bien de la réglementation existante», tient à rassurer l’intervenant.

Pour l’heure, deux structures se sont dites intéressées pour porter le projet, à savoir le syndicat du bassin de l’Isle et le syndicat de la Dronne, qui réfléchissent à un travail conjoint sur le travail d’animation. L’occasion pour ces derniers de se préparer à terme à la création de deux autres espaces Natura 2000 autour de l’Isle et de la Dronne, dont les diagnostics sont en cours d’élaboration.

La première carte du périmètre concerné

La première carte du périmètre concerné (zones vertes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *