Dossier :

P1070835

Geocaching : la chasse au trésor revisitée à l’ère numérique

Trouver une objet secret dans le décor du quotidien, rejoindre les rangs fraternels d’un groupe de joyeux pirates, ou rêvasser devant le parcours vécu par des objets venant de contrées lointaines. Qui n’a jamais vécu ces petits plaisirs propres à la chasse au trésor ?La pratique du geocaching renoue avec cet imaginaire d’enfance, en le mettant à jour sur la base des nouvelles technologies du numérique, pour le plaisir des petits comme des grands. Ce loisir consiste à utiliser la technique du géopositionnement par satellite (GPS) pour rechercher ou dissimuler un contenant, appelé «cache» ou «géocache», dont les coordonnées sont recensées sur le site internet www.geocaching.com.

Conscient de la dynamique conviviale et intergénérationnelle générée par cette invention du début des années 2000, «Seb33» (pseudo d’un amateur du coin) et l’Amicale Laïque de Grignols ont souhaité organiser un événement dédié au geocaching, en profitant des quelques caches présentes sur le village. S’est également jointe l’équipe de la toute nouvelle association «GeoTour EN Aquitaine», créée en février par une demi-douzaine d’amateurs bordelais, pour servir de guide aux curieux et néophytes. Pas moins de 80 personnes se sont laissés tenter par l’expérience, et ont pu réaliser un parcours composé de 7 caches et d’un trésor bonus à l’arrivée. Il fallait pour cela être équipé d’un bon GPS ou d’un smartphone, et d’une curiosité à toute épreuve, pour trouver les tupperwares cachés sous les pierres et feuillages, ou encore les contenants magnétiques installés derrière un panneau ou sous un banc. Certains ont pu même s’extasier devant les kilomètres accumulés par les «travel bugs », des objets qui ont pour mission de traverser la planète par la simple transmission de cache en cache. Mais le plus chouette finalement, c’était certainement de pouvoir mettre un visage sur les pseudos les plus présents dans notre localité : «trapeur24», «crabanackers» ou «lustar33» sont de véritables célébrités pour les participants du réseau.

Ainsi, le succès de ce jeu grandeur nature ne se dément pas, et conquiert une multitude de publics : esprits compétiteurs ou badaud du dimanche, retraités ou enfants en quête d’objectifs lors d’une randonnée, tout le monde y trouve son compte. Et les caches ne sont pas prêtes de s’épuiser :le geocaching compte aujourd’hui 2,354,319 géocaches actives, et six millions de geocacheurs sur le globe. Fin 2013, le spécialiste local «trapeur24» dénombrait 758 caches sur le département, et le nombre augmente rapidement.

La découverte du trésor sur les abords du château

La découverte du trésor sur les abords du château

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *