Dossier :

Bruits de campagne, du côté de Beauronne et Saint-Jean-d’Ataux

Les petites communes de la vallée de la Beauronne ne semblent pas concernées par la compétition électorale qui a cours dans les communes voisines, comme à St-Vincent-de-Connezac ou de St-Front-de-Pradoux. Il faut dire qu’avec des populations en dessous de la barre des 500 habitants, le challenge de ces petits villages consiste souvent à trouver un maire jugé suffisamment compétent et disponible pour assumer les rôles renforcés de conseiller communautaire. Et les candidats ne se bousculent pas.

A Saint-Jean-d’Ataux, où 117 âmes résident selon le dernier recensement, peu de suspense avec à l’heure actuelle une seule liste annoncée, celle du maire sortant Jean-Michel Sébastien. Maire depuis 24 ans, il renouvelle à la marge son équipe avec deux nouvelles têtes par rapport aux conseillers sortants, pour onze postes d’élus. Avec une démographie en baisse, la barre des 100 habitants se rapproche, ce qui entrainerait à terme un passage à sept conseillers municipaux.

A Beauronne, bourgade de 330 habitants, aucune annonce officielle n’a encore été faite, mais le maire sortant Jean-Charles Marie sera bien de la partie. Maire depuis 2001, il se représente avec une équipe renouvelée à plus de 50%, avec six nouvelles têtes par rapport à l’équipe sortante, sur les onze colistiers présents. Aucune autre liste n’a fait son apparition dans le paysage, ni dans les communications officielles, ni dans les ragots du voisinage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *